Le système de récupération d’eau de pluie

I – Présentation du projet

Le dispositif d’irrigation envisagé a pour objectif d’améliorer la production de légumes du potager : – de manière directe en alimentation les cultures en eau – de manière indirecte en maintenant un haut niveau de vie du sol pour continuer à bénéficier des services écosystémiques rendus par cette activité biologique. Les longues phases de sécheresse constatées ces dernières années ne permettent en effet plus de ne compter que sur la pluviométrie pour couvrir les besoins en eau durant la période estivale notamment. Afin d’être le plus robuste et résilient possible, un système d’irrigation basse pression par effet gravitaire a été retenu. Ce système a également l’avantage d’être peu coûteux à l’usage.

II – Dispositif technique Le système d’irrigation est composé de 3 parties :

  1. récupération et de stockage d’eau de pluie
  2. acheminement de l’eau de pluie aux lieux d’usage
  3. système d’irrigation des planches de culture

II-1 Récupération de l’eau de pluie.

Le potager se trouve à proximité d’un bâtiment complété d’un carport équipé de gouttières. Un système de récupération d’eau est intégré sur une gouttière et  permet de récupérer 95% de l’eau sur une surface de toit d’environ 100m2. L’eau est ensuite acheminée vers les cuves de rétention d’eau de pluie par gravitation via un tuyau PE de 32 mm. La rétention d’eau est constituée par 6 cuves de 1000 l surélevées (posées sur des parpaings à 80cm du sol) et superposées (3 cuves en dessous et 3 cuves au-dessus. Afin d’obtenir une pression suffisante pour l’irrigation les 3 cuves du dessus (situées à 2m de haut soit env 0,2 bars de pression) sont connectées entre elles et alimentent le système d’irrigation. Les 3 cuves du dessous sont également connectées entre elles (mais indépendantes des cuves du haut) et alimentées en eau par le tuyau venant de la gouttière. Une petite pompe remonte l’eau des cuves du bas vers les cuves du haut.

II-2 Acheminement de l’eau de pluie

L’eau venant des cuves est acheminée vers les 15 planches de culture permanentes de manière souterraine via un tuyau PE de 32mm (permet d’éviter les pertes de charge). L’ensemble des dérivations sera fait avec des raccords de 32mm. Pour chaque planche de culture, une sortie du tuyau avec une vanne est installé. Les systèmes d’irrigation permanents (pour la saison) ou amovibles viennent s’y connecter. Un programmateur permet l’automatisation de l’irrigation aux moments propices (matin tôt ou soir) et/ou lorsque les personnes s’occupant du potager ne sont pas présentes.

II-3 Irrigation des planches de culture

Le système d’irrigation  est double : ● Une irrigation par gaine souples (type T TAPE) positionnées sous le mulch en début de saison. Ce type d’irrigation est particulièrement bien adapté à des faibles pressions et permet une alimentation lente et régulière des plantes en eau. Le mulch au-dessus des gaines limite les effets d’évaporation et optimise ainsi l’utilisation de l’eau. ● Une irrigation par micro aspersion. Ce type d’irrigation est plus adapté au maintien d’une humidité permanente lors des semis et est également utilisé pendant la saison pour humidifier le mulch (pour en permettre sa décomposition, alimenter en matière organique la vie du sol et créer l’humus nécessaire au développement des plantes). Ce système est composé par des tuyaux sur lesquels des asperseurs sont positionnées (de manière assez dense du fait de la faible pression). Ces gaines d’aspersion amovibles (3 gaines prévues pour les 15 planches) sont maintenues en hauteur au-dessus de la végétation par des supports métalliques.